Président de l’UEJF

Le Mot du Président

Révolutionner Tohu Bohu en restant fidèle à ses racines: tel est l’enjeu que la nouvelle équipe rédactionnelle a eu le mérite de relever. Pour en prendre la mesure, il faut savoir ce qu’a été Tohu Bohu. Une revue fabuleuse qui a été référencée jusqu’à la prestigieuse bibliothèque d’Harvard. Un fournisseur haut débit de contenus pour la communauté juive. Un lieu d’audace pour de belles investigations, une revue généraliste où des points de vue juifs sur des sujets non juifs côtoyaient des points de vue non juifs sur des problèmes juifs. Il convient de rendre hommage à ceux qui, depuis le début des années 90, ont fait Tohu Bohu.

Trois ans, une parenthèse durant laquelle le Tohu Bohu s’est effacé. Aujourd’hui, il devient une revue d’idée dans une période où la pensée est mise à mal. La voix du penseur est discréditée par une malsaine opposition à celle de la jeunesse. La voix de la transmission contre celle de la communication. Chacune enfermée dans un rôle pour rejouer la scène mythique de l’affrontement générationnel. Nous ne voulons pas du séduisant « place aux jeunes » qui inciterait à la politique de la table rase comme unique moyen d’exister. Une politique sans pensée pour une génération qui aurait peur de penser, peur de se remémorer. C’est à ce phénomène que s’attaquent les rédacteurs de ce numéro de Tohu Bohu.

Merci à cette brillante équipe rédactionnelle qui a travaillé à faire renaître ce journal. Merci au Directeur de la rédaction et au Rédacteur en chef pour leur détermination et leur désir de redonner du souffle à ce projet.

Bonne et longue route au nouveau Tohu Bohu !

Jonathan Hayoun
Président de l’UEJF

 

© 2011 Powered By Wordpress, Goodnews Theme By Momizat Team

Retour en haut de la page